TRIO KONOGAN

Konogan an Habask, célèbre pour avoir partagé 15 ans de scène avec le groupe Startijenn, l’une des plus grandes références dans le milieu fest-noz, est un sonneur de couple réputé. Joueur de bombarde, binioù, uillean pipes et low whistle, son aisance technique est remarquable.

Petit-fils d’un sonneur de la Kevrenn Glazig (précurseur du Bagad Kemper), sa mère a été danseuse de cercle. Le quimpérois Konogan an Habask a toujours baigné dans un univers musical.
Il débute à l’Ecole Nationale de Musique de Quimper, fonde le groupe de fest-noz Startijenn, entre au Bagad Kemper, passe son DE de musique et vole désormais de ses propres ailes, curieux d’apporter un éclairage nouveau au répertoire des musiques bretonnes instrumentales et chantées.
Dans son premier album, D’ar PevarlammKonogan an Habask rend hommage aux festoù-noz, aux pubs, à l’ambiance des festivals, et navigue de danses endiablées (Porzh Leskon, Bodivit Band) en tons plus calmes (Ton Sioul, Karantez…), mélange les influences, fait jouer par le biniou des reels irlandais et par le uilleann pipes des airs bretons, le tout enrichi de ses propres compositions.
Ainsi, il fonde son nouveau groupe Pevarlamm et sort fin 2015 un nouvel album , « Deltu« , très bien accueilli tant par le public que par la critique.
Entouré de Thibault Niobé (guitare/bouzouki) et de Gabriel Faure (violon, mandole), Konogan arpente désormais les routes pour une série de concerts et impose une nouvelle patte sur la scène bretonne.

social_facebook